Échapper à la chaleur de l’été: mission possible?

décembre 12, 2020 Non Par Carole


L’été est la période la plus populaire de l’année pour l’équitation. Les enfants sont en vacances, vous êtes en vacances, personne n’est pressé – il est temps d’aller à l’écurie et de consacrer cette journée à un entraînement productif. Comment ne pas faire frire au soleil, nous le dirons dans cet article.

En été, nous accordons une attention particulière à notre propre bien-être. Nous buvons beaucoup d’eau, utilisons de la crème solaire, portons des chapeaux, des lunettes et allumons les climatiseurs à la maison. Et parfois, nous oublions que non seulement nous, mais aussi nos chevaux, pouvons avoir un coup de chaleur pendant l’entraînement sous le soleil brûlant de l’été.

1. Eau

En moyenne, un cheval boit 20 à 35 litres d’eau par jour. La quantité bu dépend des charges, de la météo, de la nutrition. En été, la quantité bue peut augmenter plusieurs fois. Assurez-vous de surveiller la disponibilité constante d’eau propre dans les bols à boire, dans les levada et dans les pâturages. Par temps chaud, l’eau peut devenir très chaude, donc si possible, remplissez-la ou ajoutez de l’eau fraîche et froide aux buveurs. Au cas où le cheval transpire beaucoup, des électrolytes peuvent être ajoutés à l’eau. Les électrolytes aideront votre cheval à maintenir un équilibre hydrique sain. Notez que tous les chevaux n’apprécient pas le goût des électrolytes dans leur eau. Dans ce cas, pour éviter la déshydratation, vous devez équiper plusieurs abreuvoirs – l’un d’entre eux doit être avec de l’eau claire.

2. Marcher

Avec l’arrivée de l’été, de nombreuses écuries modifient leur horaire d’équitation. Ne laissez pas les chevaux aller à la levada ou au pâturage dans la chaleur de la journée à moins que la zone d’équitation ne soit équipée d’abris et d’abreuvoirs. Les chevaux doivent pouvoir se cacher de la chaleur sous un abri ou à l’ombre des arbres! Portez une attention particulière aux chevaux asymétriques et aux chevaux avec de grandes marques blanches sur le visage. Ces chevaux sont sujets aux coups de soleil! Faites également attention aux chevaux plus âgés, aux noyaux et aux respirations. Le temps chaud et la poussière dans le Levada peuvent vous faire vous sentir mal.

Si votre cheval passe du temps dans une stalle, assurez-vous que l’écurie est bien ventilée. Pendant les mois d’été, vous pouvez équiper la stalle d’un ventilateur spécial à charnière ou placer des ventilateurs dans l’allée en face des étals pour chevaux. Il existe des ventilateurs spéciaux pour une utilisation dans les écuries, et leur utilisation est courante aux États-Unis et en Europe. Lors de l’installation du ventilateur, assurez-vous qu’aucun cheval ou enfant ne peut atteindre les fils.

3. Transport

Il est très important de protéger le cheval de la surchauffe pendant le transport. Le batman classique, contrairement au batman américain, chauffe beaucoup plus vite et aère moins bien. Avant le chargement, le cheval doit être mouillé avec de l’eau fraîche provenant d’un tuyau. Si le cheval a peur de nager, ne créez pas de stress inutile et lavez-le bien avec une éponge. Avant de charger un cheval, assurez-vous que le batman est ventilé, pas chaud ou étouffant. Veuillez noter que les chevaux noirs et les voitures batman deviennent plus chauds et plus rapides que les chevaux légers. Assurez-vous que le sol du batman ne chauffe pas. Les tapis en caoutchouc chauffent très rapidement non seulement à cause de la température dans le batman, mais également de la température de la surface de la route pendant le transport. Essayez de planifier votre voyage de manière à ce que l’heure principale du trajet soit tôt le matin ou le soir lorsque la chaleur diminue. Si la route est longue, arrêtez-vous toutes les une heure et demie à deux heures pour abreuver le cheval. Si le batman n’est pas équipé d’une caméra de surveillance, n’oubliez pas de vous arrêter pour vérifier l’état de santé du cheval. Vous devriez toujours avoir une trousse de premiers soins avec vous.

Planifiez votre voyage de manière à ce qu’à votre arrivée, vous ayez le temps de donner à votre cheval un peu de repos, de boisson et de détente après le voyage.

4. Équitation

Assurez-vous de planifier votre temps d’exercice. Évitez de conduire pendant la période la plus chaude de la journée – de 12 h à 15 h. Si votre travail se déroule sur un terrain de parade ouvert, entraînez-vous tôt le matin ou en fin d’après-midi. Pendant la selle, vous pouvez mouiller le cou, la poitrine, le ventre et la croupe du cheval. Rappelez-vous que le cheval doit être progressivement préparé au stress de la chaleur estivale. Cela signifie que vous vous êtes systématiquement exercé lorsque la température monte, que votre cheval ne montre aucun signe de malaise et que son comportement n’est pas différent de ce qu’il était au printemps. Soyez attentif à l’échauffement, et après le travail, marchez bien le cheval et, si possible, baignez-vous avant de le mettre dans l’écurie ou de le laisser sortir dans la levada. N’ayez pas peur de donner à votre cheval quelques gorgées d’eau avant, pendant et après l’entraînement.

Laissez ces conseils vous être un rappel utile et, surtout, profitez de l’été et socialisez avec vos chevaux!





Source link